Ethics & Boards dans les media

Les conseils d’administration se sont énormément féminisés sous l’effet de la loi Copé-Zimmermann en 2011. Mais la dernière marche, qui conduit aux lieux de décisions, n’est pas encore gravie. Les entreprises seront-elles capables d’encourager seules le mouvement ?
L'Institut français des administrateurs (IFA), Ethics & Boards et Chapter Zero France publient aujourd'hui un nouveau baromètre intitulé : "Baromètre des rémunérations / Le climat dans la politique de rémunération des CEO du CAC 40". Objectif : analyser la prise en compte des objectifs climatiques dans la rémunération variable des dirigeants.
La plupart des grands patrons français sont désormais soumis à des objectifs environnementaux. Ces contraintes restent toutefois bien modestes face aux impératifs financiers.
Si les trois quarts des sociétés intègrent au moins un objectif quantitatif environnemental dans la rémunération du dirigeant, leur poids reste limité.
Des variables salariales corrélées aux objectifs climatiques sont intégrées peu à peu aux salaires des grands patrons.
L’Institut français des administrateurs et Ethics & Boards publient le 14 octobre 2021 le deuxième volet de leur baromètre sur les conseils d’administration du SBF 120 avec un panorama des nominations intervenues lors des assemblées générales 2021. Principal enseignement de l’étude : "la diversification des compétences au sein des conseils d’administration s’accélère". Les femmes représentent désormais 46 % des administrateurs du SBF 120, toutes catégories confondues.
Parmi les 120 plus grandes sociétés cotées en France, seules 11 comptent une femme à leur tête, selon le dernier baromètre de l'Institut français des administrateurs et Ethics & Boards. Au sein des Comex du SBF 120, les femmes ne représentent que 22,7 % des membres, quatre points de plus qu'en 2019. En revanche, la parité́ est presque atteinte dans les conseils (45,7 %), y compris parmi les représentants de salariés, de plus en plus nombreux depuis la loi Pacte.
Les conseils d'administration recherchent une plus grande variété d'itinéraires et de compétences professionnels pour mieux faire face aux enjeux environnementaux, sociaux et numériques.
En sortie de crise sanitaire, les questions environnementales et sociétales s'invitent autour de la table.
La féminisation se poursuit et s’accompagne d’un rajeunissement et d’une ouverture à de nouvelles compétences, constate le baromètre IFA-Ethics & Boards.
Every year, French business and finance magazine L’AGEFI conducts an independent assessment of companies listed on the CAC 40 and SBF 120 to review their corporate governance performance. The eminent jury of figures from the world of finance conferred the 2021 Grand Prix Award for Corporate Governance on the L’Oréal group, underscoring the company’s exemplary performance and its role as a standard-bearer.
Dix ans après la France, les initiatives se multiplient dans les pays occidentaux pour diversifier les conseils d'administration. Si l'entreprise au-dedans ne ressemble pas au dehors, elle risque de distendre les liens avec l'écosystème qui l'entoure, avertit le président de l'Institut français des administrateurs.
Good corporate governance has always been built on a set of guiding principles. Although the exact wording may vary around the world, the themes remain basically the same. However, given the rise of responsible investment, there is a need to evolve corporate governance to encapsulate sustainability, too.
L’opérateur boursier américain veut bousculer les conseils d’administration. Le Nasdaq va demander aux entreprises cotées sur sa plateforme de dévoiler la composition de leur instance dirigeante en fonction de l’origine ethnique, du genre et de l’orientation sexuelle. Il veut à terme que les entreprises accordent aux moins deux sièges, l’un à une femme l’autre à une personne issue d’une minorité ethnique ou de la communauté LGBTQ.
En matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), les sociétés de l’indice SBF 120 devancent largement l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.
La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) atteint de plus en plus les Conseils d'administration du SBF 120. Dans une nouvelle étude, l’Institut français des administrateurs dessine la forte croissance des comités dédiés à la RSE dans les conseils, l'indexation sur des objectifs climatiques des variables des PDG ou encore la féminisation des CA. Pour l'IFA, c'est le signe d'un tournant vers une gouvernance durable.
Place des administrateurs salariés, création de comités RSE, rémunération des patrons intégrant la RSE, féminisation des conseils… sont autant de signaux d’une RSE s'inscrivant "durablement dans les enjeux, la composition et le fonctionnement des conseils d’administration du SBF 120" selon l’IFA (Institut français des administrateurs et administratrices engagés) et Ethics & Boards. Les deux organisations ont publié leur baromètre annuel sur la composition des conseils d’administration des 120 plus grandes sociétés cotées en France mercredi 7 juillet 2021.
Les grandes entreprises françaises ont amélioré cette année leurs engagements en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elles ont aussi accueilli plus de femmes et de salariés dans les conseils d'administration.
Conséquence de la loi Pacte, les entreprises du SBF 120 continuent aussi leur conversion au concept de RSE.
Le nouveau baromètre de la gouvernance des entreprises IFA-Ethics & Boards, présenté ce mercredi 7 juillet, met aussi en lumière l’avancée de la représentation des salariés dans les conseils d’administration.
Your Internet Explorer version is outdated. Upgrade it, or download Google Chrome for a better experience.