Ethics & Boards dans les media

En 2021, la rémunération des grands patrons du CAC 40 a bondi de 63%, atteignant ainsi des niveaux jamais vus.
Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des critères environnementaux. Quelles sont les pratiques actuelles au sein de l’indice phare parisien ? Comment aller plus loin ?
Alors que ce 8 mars est célébrée la journée internationale des droits des femmes, une étude inédite portant sur les inégalités de genre dans les organisations mesure à quel point les obstacles persistent.
Si la loi a réussi à féminiser les conseils d’administration ou de surveillance des sociétés les plus importantes, les femmes restent souvent cantonnées à des directions considérées comme secondaires, déplore Isabelle Beyneix, professeure de droit privé, dans une tribune au « Monde ».
Setting quotas for female board members has been greeted as a success, but there is still a lot to prove
En votant contre les administrateurs hommes ou les présidents des comités de nomination, les actionnaires pallient l’absence d’obligations réglementaires.
Les sociétés de gestion cherchent à attirer toujours plus de profils féminins, et issus d’horizons et de culture très divers. La 4e édition du Gender Diversity Index (GDI) dans la gestion d’actifs, élaboré par L’Agefi en partenariat avec Ethics & Boards, témoigne de la progression régulière de la part des femmes dans les conseils d’administration et les comités exécutifs...
Au Royaume-Uni comme en France, le plafond de verre se fissure, mais il résiste encore! Avec la nomination de Jennie Daly au poste de directrice générale du groupe Taylor Wimpey, la féminisation du FTSE-100 continue de progresser...
Pour la première fois, trois femmes seront aux commandes d'un des poids lourds du CAC 40. Dix ans après la loi Copé-Zimmermann qui a imposé des quotas de femmes dans les conseils d'administration, le chemin a été long pour accéder au pouvoir économique.
Pour la première fois, en 2022, trois femmes seront aux commandes d'un des poids lourds du CAC 40. Dix ans après la loi Copé-Zimmermann qui a imposé des quotas de femmes dans les conseils d'administration, le chemin a été long pour accéder au pouvoir économique.
Ce vendredi, Christel Heydemann a été nommée directrice générale d'Orange devenant une des deux seules femmes à diriger un groupe du CAC 40. Pour autant, la féminisation avance, doucement.
Dans « Femmes dirigeantes. Comment elles ont osé », ouvrage qui paraît ce jeudi 27 janvier, chez Plon, Marie-Virginie Klein tâche de décrypter pourquoi les femmes leaders restent des exceptions. Oui, les comex et conseils d'administration se féminisent. A pas mesurés toutefois : le plafond de verre n'a pas encore volé en éclats....
Pressentie pour prendre la direction d’Orange, Christel Heydemann pourrait devenir la deuxième femme à diriger une société du CAC 40. Parmi les 120 plus grosses entreprises françaises cotées, seules 14 comptent une femme à leur tête. Malgré cette féminisation encore restreinte, la France fait pourtant figure de bonne élève.
Si les femmes ont massivement intégré les conseils d’administration des grandes entreprises françaises durant la dernière décennie, les postes de direction leur résistent encore, au moment où Christel Heydemann tente de prendre la direction d’Orange...
Veolia, Suez, Engie… Des grands groupes confient leur direction générale à des femmes. Un mouvement très lent mais irréversible.
Si les femmes ont intégré les conseils d'administration des grandes entreprises françaises durant la dernière décennie, les postes de direction leur résistent encore. Au même moment où Christel Heydemann tente de prendre la direction d'Orange.
Si les femmes ont massivement intégré les conseils d’administration des grandes entreprises françaises durant la dernière décennie, les postes de direction leur résistent encore.
Votée le 16 décembre, une nouvelle loi impose aux entreprises de renforcer la part des femmes dans les Comex. Même si, en dix ans, la France s'est hissée à la première place en termes de féminisation des conseils d'administration des grandes entreprises, l'effet ne s'est pas étendu aux organes exécutifs. Et la représentation de toutes les diversités est encore à la traîne dans les conseils d'administration.
Entre crise de gouvernance, succession naturelle et dissociation des fonctions de président et directeur général, les géants du CAC40 affichent beaucoup de nouvelles têtes, toujours très masculines
Les dirigeants mondiaux ont, ou vont devoir, changer de paradigme s’ils veulent assurer la survie de leur entreprise
Your Internet Explorer version is outdated. Upgrade it, or download Google Chrome for a better experience.